Mittwoch, 20. Januar 2021

 

 

 

 

 

Un tournant de l'Histoire

Hollabrunn 1805

Les armées des Français et des souverains alliés russes et autrichiens se font face. L'objectif est clair : les Français doivent à tout prix être arrêtés. C'est le seul moyen de libérer la route des Autrichiens vers le nord. La bataille Va être terrible : pas de quartier, pas de pitié. Mais l'engagement héroïque rend possible l'impossible : les Français sont arrêtés.

Hollabrunn 2005

La bataille recommence. 200 ans d'Histoire revivent. Ce sont maintenant des " reconstitueurs " qui se lancent dans la confrontation. Ils s'efforcent de présenter au public cet évènement mémorable de la manière la plus authentique possible. Aucun détail ne manque, tout est authentique dans les plus petits détails.

5-7 août - La grande bataille

Hollabrun sera, ce week-end, la scène de la reconstitution de la bataille. Ci-dessous un aperçu du calendrier

Vendredi 5.8.:   Arrivée des " reconstitueurs " - Préparation du camp - Echauffourées dans Hollabrunn
     
Samedi 6.8.:   Matinée : exercices. Déjeuner. De 14 h 00 à 15 h 00 : Reconstitution de la bataille. Camp militaire avec musique, cantinières et vivandières.
     
Dimanche 7.8.:   9 h 00 : messe en plein aire, dépôt de gerbes au monument d'Hollabrunn. Après le déjeuner, démonstrations de combats. Fin des festivités á 16 h 00.

Venez nombreux !

Nous cherchons des "reconstitueurs" ! Ils leur suffit de venir avec leur monture et leur équipement, leurs tentes, leur matériel de cuisine et leur poudre. Nous nous chargeons du reste : emplacement pour les camps et la bataille, ravitaillement (viande et légumes à cuire par vous-même), eau/bière, bois de chauffage, paille pour les sacs de couchage, ainsi que les frais de déplacement).

Inscriptions:

Dès maintenant (par écrit !) à:

Werbung&Co Werbe- und Veranstaltungsagentur GmbH
z. Hd. Hrn. Wolfgang Horak
Am Mühlgraben 213
2392 Grub im Wienerwald

Tel.: +2258 30232 21, Fax +2258 30232 11
office@werbung-co.at

 

Fotos mit freundlicher Unterstützung von Robert Bouchal (www.bouchal.com).